Ventes: (418) 683-6565

Service: (418) 683-6565

Pièces: (418) 683-6565

Assistance routière: 1 (888) 869-6828

Ventes: Fermé aujourd'hui

Ventes

lun - jeu

8:30 - 20:00

ven

8:30 - 18:00

sam - dim

Fermé

Service: Fermé aujourd'hui

Service

lun - ven

7:00 - 16:30

sam - dim

Fermé

12 avril 2024

Toyotoshi une histoire familiale internationale. Du Japon au Paraguay, au Canada.

Nouvelles

Un rêve devenu réalité Don Naoyuki Toyotoshi, le fondateur du Groupe Toyotoshi, a été grandement inspiré par son père qui se spécialisait en réparation automobile, une vocation très rare au Japon à l’époque. Après avoir terminé ses études, le jeune homme fraîchement diplômé de l’universitaire est parti à la recherche de travail. C’est alors qu’il […]

Un rêve devenu réalité

Don Naoyuki Toyotoshi, le fondateur du Groupe Toyotoshi, a été grandement inspiré par son père qui se spécialisait en réparation automobile, une vocation très rare au Japon à l’époque. Après avoir terminé ses études, le jeune homme fraîchement diplômé de l’universitaire est parti à la recherche de travail. C’est alors qu’il a rencontré un Argentin qui lui a proposé du travail à Buenos Aires. À son arrivée à Buenos Aires en 1960, Don Naoyuki Toyotoshi travaillait dans une petite entreprise d’importation au Japon, son pays d’origine. À ce moment, l’importation d’automobiles, de motocyclettes ou de machinerie n’existait pas encore. Pour cette raison, celui-ci a décidé de se pencher sur la question afin de trouver un moyen de changer cette réalité.

En mai 1960, au Paraguay, la marchandise était importée un peu partout. Il décide donc de se lancer en affaires. Il fait bâtir le premier siège social de Toyotoshi au coin de la rue Estrella et Juan O’Leary au Paraguay. Le bâtiment mesurait 10 mètres de large et 30 mètres de long, puis il y avait trois employés : lui, sa secrétaire et un comptable. Avec des idées plein la tête et un fond de 20 000 $ US, l’histoire du Groupe Toyotoshi a officiellement commencé.

 

Le premier mandat 

En commençant, la représentation de Toyota, le Groupe Toyotoshi a rencontré des difficultés concernant le manque de pièces de rechange disponible sur le marché. De plus, le bon service client n’existait pas encore. Don Naoyuki Toyotoshi pensait que la meilleure manière de réussir à percer dans le monde automobile et bâtir la réputation était de gagner la course Transchaco, bien connue au Paraguay, une course assez populaire au Paraguay. Son objectif était de gagner dans la catégorie générale, alors le Groupe Toyotoshi a commencé à participer. Grâce aux nombreuses victoires, la réputation s’est grandement améliorée, puis le Groupe Toyotoshi s’est fait connaître. Les gens reconnaissaient la marque et, ensuite, ils ont reconnu sa qualité et son endurance. À chaque fois qu’ils gagnaient la course, les ventes augmentaient.

En 1978, Transmar est né. Le représentant de O.S.K. Lines Buenos Aires était un ami et l’ancien patron de Don Naoyuki Toyotoshi à Tokyo. Son ancien patron est venu le voir au Paraguay pour lui demander de lui trouver un agent maritime à Asuncion. Cependant, au lieu d’en trouver un, le fondateur Toyotoshi lui a proposé d’être lui-même l’agent maritime à Asuncion. Ainsi, le représentant l’a laissé représenter O.S.K. Lines et ensuite MOL qui existe toujours.

 

La fondation de TG Cuir

Le groupe Toyotoshi a pris la décision de racheter la société Vacapi, aujourd’hui appelée TG Cuir. Le G de TG qui est une référence à la famille française propriétaire de Vacapi Le G représente leur nom de famille, Guillem. Le T de TG, lui, est une référence à un membre qui a choisi de rester dans la société malgré la transition de propriétaires. Finalement, cuir est un mot français : encore une allusion aux anciens propriétaires.

Au début, ils étaient fournisseurs de pièces authentiques à Toyota Europe. Le temps a fait son œuvre et, grâce à toute l’équipe, l’entreprise TG Cuir est maintenant classifiée comme meilleur fournisseur de pièces Toyota en Argentine.

 

Des relations influentes

En ce qui concerne ses amis, Don Naoyuki Toyotoshi a conscience qu’il a eu beaucoup de chance. L’homme d’affaires a aussi toujours eu confiance en lui, ce qui a été aidant notamment lors de ses projets.

« Ce qui constitue ma fortune, ce n’est pas l’argent, mais bien les relations que j’ai bâties et qui m’ont donné la confiance dont j’ai eu besoin. Mes accomplissements ne sont pas uniquement liés à mes efforts. C’est un don que j’ai reçu de mes parents. » – Don Naoyuki Toyotoshi, fondateur du Groupe Toyotoshi

 

Un investissement de taille pour le Groupe Toyotoshi

Après quelques années, le Groupe Toyotoshi a décidé d’investir dans les infrastructures et de dire au revoir au premier siège social dans le quartier Recoleta qui avait contribué à leur croissance depuis 1977. L’espace était nécessaire pour leur permettre d’améliorer les techniques de travail, rendre les membres de Toyotoshi fiers et construire un nouveau siège social à l’image de l’entreprise.

Personne n’aurait pu imaginer que 50 ans plus tard, l’infrastructure qui mesurait 10 mètres de largeur et 30 mètres de longueur deviendrait de grandes salles de monte avec des aménagements pour le service. En commençant avec seulement trois employés, c’est réellement impressionnant de compter plus de 1000 employés à ce jour.

 

Le pays qui l’a adopté 

Lorsque le fondateur du Groupe Toyotoshi était au Canada, son fils, Marcelo Toyotoshi, l’a contacté pour lui dire que le président du Paraguay désirait lui parler. Le président souhaitait qu’il devienne l’ambassadeur du Paraguay au Japon. Sa première réaction a été de décliner la demande, car ce rôle était très important, mais il a finalement accepté étant donné que le Paraguay l’avait adopté en lui offrant plusieurs opportunités et sa famille était heureuse dans le pays.

« Je devais retourner la faveur pour tout ce que j’avais reçu, puis c’est ma deuxième patrie. » – Don Naoyuki Toyotoshi

Après avoir pris cette décision importante, il a démissionné de tous les rôles d’affaires qu’il occupait, puis il est retourné au Japon de 2009 à 2017. Son nouveau travail consistait à faire bien connaître le Paraguay. Il souhaitait montrer une image positive du pays, autant pour l’aspect économique, que pour l’aspect culturel.

 

Un héritage marquant

Durant toutes ces années, la société n’a pas cessé de grandir. Meadowvale Toyota a été bâtie en 2009. La même année, la société s’est établie à Québec où elle a fondé Boulevard Lexus et Boulevard Toyota. Maintenant, le Groupe Toyotoshi possède un total de 5 concessionnaires situés au Québec et en Ontario. Au cours des 15 dernières années, le Groupe Toyotoshi a fait partie des 50 meilleurs lieux de travail du Canada parmi plus de 8000 entreprises qui s’inscrivent chaque année. Se retrouver sur la liste des 50 meilleurs était un accomplissement incroyable.

L’héritage visible Don Naoyuki Toyotoshi est l’école Paraguayenne japonaise. Cette école a été fondée pour enseigner à leurs futurs dirigeants, des gens honnêtes et travaillants. Il croit au potentiel des générations futures pour faire du Paraguay un bien meilleur endroit, puis il aimerait que les membres du Groupe Toyotoshi se sentent comme une grande famille et que les valeurs se transmettent et perdurent.

Gagner la confiance n’est pas un jeu d’enfant : cela prend du temps. Gagner celle des clients en premier, car c’est ce qui est le plus important au sein du Groupe Toyotoshi. On doit gagner la confiance de la société, puis les entreprises doivent gagner la confiance de leurs employés. La confiance est au centre de tout. Un autre concept important est la passion pour le travail. Lorsque nous apprécions le temps que nous passons au travail, on le voit directement dans le résultat.

Voici le Groupe Toyotoshi Canada: https://toyotoshigroupcanada.com/